JP Tome 68
FR Tome 62

Couv. Tome 62 (fr)Ce tome est sorti le 7 mars 2014 en France.

Dimanche 19 février 2017 -
31 Narutoniens en ligne
> Naruto-One > Informations >Les jutsus (techniques)

Les jutsus (techniques)


Un jutsu (), ou plus communément une technique, est un savoir-faire utilisé uniquement par les ninjas. Le jutsu s'exécute par le malaxage du chakra dans des zones spécifiques du corps et par divers mouvements manuels incantatoires nommés Tao.
Ces signes sont d'une importance capitale pour réaliser des jutsus, les ninjas ont besoin de faire ces enchaînements variés. Les signes de bases proviennent de l'horoscope chinois d'où leur nombre de 12 (pour plus de précision je vous renvoie dans la sections signes).

Les jutsu sont les armes principales des ninjas. Ils ont donc une place primordiale dans Naruto. Ils se classent généralement en 3 catégories (les ninpô majeurs) :

  • Le ninjutsu (忍術, l'art du ninja) : maîtrise des divers éléments de la nature par l'usage du chakra.
  • Le taijutsu (体術, l'art du combat au corps à corps) : ensemble des techniques nécessitant une force physique considérable et une importante vitesse de déplacement.
  • Le genjutsu (幻術, l'art des illusions) : utilisation du chakra pour la création d'illusions et d'artifices.

À cette classification s'ajoute d'autres types de jutsu particuliers :

  • Le dôjutsu (瞳術, l'art d'utiliser les pupilles) : usage des propriétés spéciales des pupilles. Ce type de jutsu est exclusivement héréditaire et ne peut être appris par tous les ninjas.
  • Le kuchiyose no jutsu (口寄せの術, l'art d'invoquer) : invocation de divers bestiaux par la signature d'un pacte avec ceux-ci.
  • Le fûin jutsu (封印術, l'art de sceller) : ce savoir-faire qui nécessite une haute expérience permet d'emprisonner des entités dans un corps ou d'agir sur les aptitudes physiques et mentales de l'individu scellé.
  • Le jûin jutsu (呪印術, l'art d'infliger des sceaux anathématisés) : ce type de jutsu consiste uniquement à agir de manière néfaste sur les dispositions physiques et mentales de l'individu scellé. C'est un dérivé du fûin jutsu qui permet de sceller un pouvoir spécial, comme dans le cas de la marque maudite d'Orochimaru, Kubiwa, ou de sceller les capacités de la personne ciblée, comme dans le cas de la swastika, l'oiseau en cage, chez le Hyûga de la Bunke.
  • Le kekkei genkai (血継限界, technique héréditaire) : ce Jutsu regroupe les capacités transmise génétiquement au sein d'un clan et ne pouvant être imitées ou dupliquées par aucune méthode.
  • Le kinjutsu (禁術, L'art d'utiliser les jutsu prohibés) : cette catégorie regroupe les jutsu interdits jugés extrêmement dangereux, extraordinairement puissants ou encore contraire à l'éthique.

Les jutsu se classent également selon leurs objectifs. Cette division est constituée de 3 genres :

  • Le jutsu offensif : une attaque directe sur l'adversaire où le jutsu inflige des dommages corporels.
  • Le jutsu défensif : ce type de jutsu empêche que l'on soit touché par l'adversaire.
  • Le jutsu de soutien : l'effet de ces jutsu consiste à se maintenir. De ce fait, des ouvertures peuvent être crées pour blesser l'adversaire.

Une autre catégorie est obtenue si l'on s'intéresse à la portée des jutsus. La distance des jutsu varie selon la capacité de la personne qui le réalise. On distingue communément 3 catégories:

  • Le jutsu à courte portée : ces jutsu sont efficaces à une distance comprise entre 0 et 5 mètres. Par exemple, la majeur partie des techniques de taijutsu sont classées jutsu à courte portée.
  • Le jutsu à portée moyenne : ces jutsu sont efficaces à une marge comprise entre 5 et 10 mètres. Par exemple, le Sumi Ninjutsu de Sai, le Kugutsu no jutsu des marionnetistes et le Kage mane no jutsu des Nara.
  • Le jutsu à longue portée : ces jutsu sont efficaces à une distance se situant à 10 mètres et plus. Les techniques de Deidara font partie des jutsu à longue portée.

Les jutsu sont enfin classés en six niveaux différents selon leurs difficultés. À noter qu'il existe également des jutsu héréditaires ou spéciaux. Puisque ces techniques sont particulières ou bien méconnues, elles ne font pas parties de cette classification. Les rangs se présentent ainsi :

  • Rang E : Jutsu de niveau de l'académie
  • Rang D : Jutsu de niveau Genin
  • Rang C : Jutsu de niveau Genin et Chûnin
  • Rang B : Jutsu de niveau Chûnin
  • Rang A : Jutsu de niveau Jonin, très puissants et peu enseignés
  • Rang S : C'est le niveau le plus élevé. Ces jutsu sont généralement interdits.

Ninjutsu

Le Ninjutsu est l'art du ninja. Ce type de jutsu est utilisé par beaucoup de ninjas et consomme habituellement une importante quantité de chakra. Il consiste à contrôler les divers éléments :

  • Katon : l'art d'utiliser le feu
  • Suiton : l'art d'utiliser l'eau
  • Doton : l'art d'utiliser la terre
  • Raiton : l'art d'utiliser la foudre
  • Fûton : l'art d'utiliser le vent
  • Mokuton : l'art d'uliliser le bois (combinaison de Doton et Suiton)
  • Hyoton : l'art d'utiliser la glace (combinaison de Futon et Suiton)
  • Kinton : l'art d'uliliser le metal

Les ninjas utiliseront ces différents types de techniques selon leurs affinités. Par exemple, tous les membres du clan Uchiha, qui ont pour affinité le Katon, se verront naturellement doués pour effectuer des techniques de ce type.
Il est à noter que certains ninjas possèdent plusieurs affinités. C'est le cas par exemple de Yamato, qui en associant les affinités Doton et Suiton, crée le Mokuton.

Exemples de techniques de Katon :

  • Gôkakyû no jutsu : l'utilisateur crache une énorme quantité de feu en forme de boule (clan Uchiwa).
  • Housenka no jutsu : l'utilisateur envoie une multitude de boules de feu (clan Uchiwa).
  • Karyû Endan : l'utilisateur expédie une énorme éruption de feu, après avoir utilisé un Doton, celle-ci prend la forme d'un dragon (Sandaime Hokage).
  • Gamayu Endan : Jiraya expédit du feu sur l'huile craché par Gamabunta ce qui provoque un véritable brasier (Jiraya)

Exemples de techniques de Suiton :

  • Daibakufu no jutsu : l'utilisateur déclenche l'arrivée d'un véritable tsunami qui s'abat sur l'ennemi (Zabuza Momochi et Hatake Kakashi).
  • Suiryûdan no jutsu : envoi d'un immense dragon aqueux qui s'écrase violemment sur l'adversaire (Zabuza Momochi et Hatake Kakashi).
  • Suijinheki no jutsu : l'utilisateur fait sortir un puissant jet d'eau de sa bouche (Nidaime Hokage et Kisame Hoshigoki).
  • Suirou no jutsu : l'utilisateur enferme son ennemi dans une prison aqueuse (Zabuza Momochi et Kisame Hoshigoki).

Exemples de techniques de Doton :

  • Yumi Numa no jutsu : un énorme marécage se constitue pour écrouer un adversaire imposant (Jiraya).
  • Doryûheki no jutsu : un mur terreux colossal se forme devant son utilisateur (Sandaime Hokage).
  • Shinjû Zansho no jutsu : l'utilisateur se cache sous terre pour attaquer par surprise (Kakashi Hatake et Kabuto Yakuchi).
  • Kekkai no jutsu : technique d'emprisonnement consistant à bâtir un dome de terre protégé par une barrière de chakra (Jirôbô).

Exemples de techniques de Raiton :

  • Chidori / Raikiri : cette technique consiste à accumuler une grande quantité de chakra dans la paume de la main et de la transformer en électricité puis d'infliger cette électricité condensée à l'adversaire (Kakashi Hatake et Sasuke Uchiwa).
  • Chidori Nagashi : c'est un chidori non fait avec la main mais avec tout le corps, ainsi, les ondes électriques sont plus facilement transmissibles (Sasuke Uchiwa).

Exemples de techniques de Futon :

  • Kamaitachi no jutsu : Temari pratique une énorme rafale de vent avec son éventail (Temari).
  • Rasen Shuriken : c'est la technique ultime du Rasengan. Naruto fait tourner son chakra dans sa main, puis il le transforme en vent (Naruto).
  • Dai Kamaitachi : variante plus puissante du Kamaitachi (Temari).
  • Daitoppa no jutsu : l'utilisateur souffle un puissant tourbillon à partir de la bouche (Orochimaru).
  • Kaze no Yaiba : l'utilisateur crée une lame de vent extrêmement acérée (Baki).

Taijutsu

Le Taijutsu est l'art du combat au corps à corps.
Il renvoie donc à toutes les techniques des arts martiaux ou faisant intervenir le corps du ninja dans un combat rapproché.
Le taijutsu nécessite une force physique considérable et une importante vitesse de déplacement. Ce type de jutsu n'utilise usuellement pas de chakra, il s'agit le plus souvent d'un ensemble de coups de poing/coups de pied, de bloquages, de détériorations osseuses, de sauts, de déplacements agiles et de parades. Toutefois, l'ajout de chakra à la capacité de perfectionner ou de renforcer une technique.

Il existe deux styles de combat pour le Taijutsu :

  • Le Gôken (護憲, poing fort) : il s'agit du style de combat coutumier, le plus répandu.
    Le Gôken est axé sur des critères bien définis tel l'exigence d'une force physique colossale et la necessité d'une grande agilité. Le Gôken consiste à infliger des dommages corporels externes comme des fractures ou des hématomes. La plupart des ninjas pratiquent ce style mais les réels spécialistes en ce domaine sont Maito Gai et son disciple Rock Lee.

  • Le Jyûken (柔拳, poing souple) : ce style de combat est très rare, il est connu uniquement du clan Hyûga.
    Le Jyûken ne peut se pratiquer qu'avec le Byakugan car il demande une vue parfaite des méridiens et des cavités de chakra (tenketsu). Il inflige des dommages internes par des pressions sur les tenketsu qui diminue ou stoppe le flux de chakra. Le système circulatoire du chakra étant enchevêtré avec les organes internes, une simple perturbation occasionnerait de lourds dégâts.

Exemples de techniques de Gôken :

  • Konoha Renpu : l'utilisateur effectue un coup de pied au sol à 360° degrés, toute personne étant dans la zone d'action trébuche (Maito Gai et Rock Lee).
  • Konoha Senpu : ce jutsu consiste à réaliser une retournée acrobatique visant la tête de l'adversaire (Maito Gai et Rock Lee).
  • Kage Buyô : l'utilisateur donne un violent coup de pied dans le menton de l'adversaire, puis il se place juste en-dessous de lui pour pouvoir enchaîner sans que celui-ci ne puisse riposter (Rock Lee et Sasuke Uchiwa).
  • Konoha Goriki Senpu : variante beaucoup plus violente du Konoha Senpu (Maito Gai).

Exemples de techniques de Jyûken :

  • Hakkeshô Rokujyû Yonshô : technique de Jyûken qui permet de frapper en 64 points pour bloquer les flux de chakra de l'adversaire (Neji Hyûga et Hiashi Hyûga).
  • Hakkeshô Kaiten : technique très puissante de défense consistant à expulser du chakra par tous les pores de la peau, empêchant un contact direct avec le corps (Neji Hyûga et Hiashi Hyûga).
  • Hakke Kûshô : technique permettant de frapper l'adversaire à distance grâce a une impulsion de chakra qui jaillit de la main (Neji Hyûga).
  • Jyûkentô : technique permettant de sectionner les cavités de chakra en utilisant son propre chakra (Neji Hyûga, Hinata Hyûga et Hiashi Hyûga).

Genjutsu

Le Genjutsu est l'art des illusions et des artifices.
Cette technique consiste à manipuler les liaisons synaptiques qui s'effectuent dans le cerveau afin de dérégler les organes perceptifs.
Ces troubles de la perception sont causés par l'injection de chakra dans l'encéphale. C'est un type de jutsu qui requiert un haut niveau intellectuel.
Les ninjas qui maîtrisent le genjutsu peuvent leurrer leurs adversaires en jouant sur leur environnement, l'hypnose. La victime sera alors plongée dans une sorte de rêve éveillé : elle aura l'impression de percevoir, d'entendre et de sentir des choses.
Ainsi, le ninja peut dominer son adversaire en le manipulant. On distingue communément deux types de genjutsu :

  • Le genjutsu classique : il comprend les jutsus ordinaires tels le clonage, la métamorphose ou la substitution.
  • Le genjutsu de haut niveau : il permet de détruire l'esprit de l'adversaire ou de modifier totalement son espace sensitif.

Exemples de genjutsu classiques :

  • Bunshin no jutsu : technique consistant à créer plusieurs clones inconsistants. Tous les ninjas le maîtrise.
  • Henge no jutsu : ce jutsu permet au ninja de modifier son apparence physique. il est couramment utilisé par les espions. Tous les ninjas le maîtrise.
  • Kawarimi no jutsu : elle consiste à substituer la position de l'utilisateur avec celle d'un autre objet. Tous les ninjas le maîtrise.
  • Nehanshouja : l'utilisateur pratique une illusion avec des plumes qui endort l'ennemi (Kabuto Yakushi).

Exemples de genjutsu de haut niveau :

  • Tsukuyomi : l'utilisateur plonge la victime dans le monde chaotique du Tsukuyomi où le lanceur de l'illusion contrôle temps, espace et matière, et peut faire ce qu'il veut de l'adversaire durant 72 heures. La douleur infligée est telle que, même si elle n'est qu'illusoire, l'esprit la ressent comme étant réelle, ce qui extrêmement douloureux voire mortel (Itachi Uchiwa).
  • Kanashibari no jutsu : d'un regard, l'utilisateur peut paralyser son adversaire et lui faire découvrir une scène monstrueuse et sanglante (Orochimaru).
  • Magen Jubaku Satsu : l'utilisateur fait croire à son adversaire qu'il est fixé à un arbre (Kurenai Yûhi).
  • Kiri Gakure no jutsu : l'utilisateur crée un brouillard profusément dense dans lequel on ne peut percevoir qu'une simple silhouette (Zabuza Momochi).

Dôjutsu

Le Dôjutsu est l'art d'utiliser les pupilles.
Ce type de jutsu est exclusivement d'ordre génétique et ne peut donc être appris par tous les ninjas. L'utilisation de ces yeux permet selon les dôjutsu de percevoir les flux de chakra ou encore d'accroître sa capacité de perception.
Ceci permet alors au ninja d'avoir une meilleure lecture du combat et donc de mieux anticiper les différents jutsu. Les dôjutsu disposent d'une haute capacité analytique mais aussi de bonnes aptitudes offensives.
Les seuls détenteurs actuels d'un tel pouvoir sont le clan Uchiwa et le clan Hyûga. L'un possède le Sharingan et le Kaléidoscope hypnotique du Sharingan, l'autre possède le Byakugan.

  • Le sharingan (Oeil reproductif) : cet œil accorde à son utilisateur de grandes capacités de perception.
    Il permet de distinguer avec bien plus de netteté et de précision, de voir plus loin et également de deviner les mouvements de l'adversaire. Toutefois, son principal atout est le pouvoir de copier n'importe quelle technique de ninjutsu, de genjutsu et de taijutsu. Il existe différents niveaux d'évolution de sharingan qui se révèle par le nombre de virgules noires placées autour de la pupille.
    À noter que le sharingan n'est pas maîtrisable par tous les Uchiwa, certains peuvent ne pas y arriver.

  • Le mangekyô sharingan (Kaléidoscope hypnotique du Sharingan) : ce dôjutsu est la forme ultime du sharingan. Il conserve les pouvoirs de sa forme précédente en incomparablement plus fort, tout en permettant au porteur d'utiliser les Arcanes Sacrés.
    Il s'agit de techniques extrêmement puissantes, correspondant à une trinité divine de la mythologie japonaise : Amaterasu (déesse du soleil), Tsukuyomi (dieu de la lune) et sans doute Susanoo (dieu du ciel). Pour acquérir cet aspect du dôjutsu des Uchiwa, il faut tuer son meilleur ami.

  • Le byakugan (Oeil blanc) : le byakugan est un dôjutsu qu'on trouve naturellement chez tous les membres du clan Hyûga. Il offre une fantastique capacité visuelle : il permet d'avoir une vue à 355° degrés (angle mort de 5° à la première vertèbre thoracique) et de voir à travers toutes choses dont les cavités de chakra (tenketsu). Il permet également de voir jusqu'à 800m et d'utiliser un taijutsu particulier, le jyûken. En effet, sans le jyûken le Byakugan n'a rien d'une arme contrairement au sharingan, de plus lors du combat entre Naruto et Neji puis Naruto contre Sasuke on verra que le byakyugan ne permet pas de découvrir le clône d'origine lors de l'utilisaton du multi-clonage contrairement au sharingan. En effet Sasuke remarque tout de suite lequel est le vrai.

  • Le Rinnegan (Oeil de Metempsychosis) : le rinnegan est le plus puissant des dôjutsu le seul à l'avoir possédé était le Sage des 6 Chemins appelé également le Sage des 6 Royaumes (Rokudou Sennin), le précurseur de tous les shinobis et le créateur du ninjutsu. On ne sait rien de ce jutsu. Actuellement, Nagato, autrement connu comme étant Pain dans l'Akatsuki, est la seule personne qui possède cette capacité. Il a activé le Rinnegan pendant une bataille contre un chûnin d'Iwa, mais a été traumatisé par l'expérience.

Kuchiyose no jutsu

Le kuchiyose no jutsu est l'art d'invoquer. Ce type de jutsu permet au ninja de faire apparaître des armes ou des objets, d'invoquer des animaux ou des démons, ou encore de ressusciter des morts. Le kuchiyose no jutsu peut aussi faire appel à une personne, c'est le cas d'Iruka Umino qui a été invoqué par Sakura et Naruto lors de l'examen chûnin à l'aide des parchemins du Ciel et de la Terre.
Ces techniques, selon le type d'invocation, ne demandent pas les mêmes préparatifs. Ainsi, l'invocation d'animaux réclame la signature d'un pacte sanguin avec ces derniers alors que l'invocation d'armes nécessite le scellage dudit outil dans un rouleau.

Exemples d'invocations connues :

  • Shi no Senritsu : Tayuya invoque trois géants aux attaques surpuissantes. Elle les contrôle au son de sa flûte et de ses mouvements (Takuya).
  • Edo Tensei : technique qui permet d'invoquer, en échange de sacrifices humains, des personnes décédées (Orochimaru).
  • Rashômon : Invocation d'un gigantesque mur protecteur (Orochimaru, Sakon et Ukon).
  • Shôryû no Mai / Shôshuryû : Tenten lance une masse impressionnante de shurikens via ses rouleaux d'invocations (Tenten).

Exemples d'invocations d'animaux :

  • Grenouilles (Jiraya, Yondaime Hokage et Naruto Uzumaki)
  • Serpents (Orochimaru, Anko Mitarashi, Kabuto Yakushi et Sasuke Uchiwa)
  • Limaces (Tsunade et Sakura Haruno)
  • Singes (Sandaime Hokage)
  • Tortues (Maito Gai)
  • Chiens (Kakashi Hatake et Sakumo Hatake)
  • Araignées (Kidômaru)
  • Belettes (Temari)
  • Abeilles (Suzumebachi Kamizuru)
  • Requin (Kisame Hoshigaki et Ruiga)

Fûin jutsu

Le Fûin jutsu est l'art de sceller.
Ce savoir-faire requiert une très haute expérience. Le Fûin jutsu permet d'emprisonner des entités dans un corps (comme Naruto et Kyûbi) ou d'agir sur les aptitudes physiques et mentales de l'individu scellé (Sasuke et Orochimaru).
Ce type de jutsu laisse toujours une marque significative sur le corps.

Exemples de Fûin jutsu :

  • Souseki Fûin : ce sceau enferme une énorme quantité de chakra sous forme de diamant sur le front. Il permet à son utilisateur d'utiliser une technique de régénération ultime appelée Ninpô Sousou Saisei (Tsunade).
  • Fûka Hôin : ce jutsu permet de sceller toutes flammes (Jiraya).
  • Shiki Fûjin : c'est la technique d'invocation du dieu de la mort. Elle permet de sceller l'ennemi dans un réceptacle ou dans le dieu de la mort lui-même (Yondaime Hokage et Sandaime Hokage).
  • Fûja Hôin : ce sceau permet de limiter les effets d'un sceau maudit (Kakashi Hatake).

Jûin jutsu

On distingue également un autre style de sceau, le jûin jutsu qui est l'art d'infliger des sceaux maudits. Il permet à son utilisateur de contrôler la personne qui possède son sceau. Le possesseur du sceau voit sa force changée. Cette force est souvent contrôlée par l'utilisateur du sceau.

Exemples de Jûin jutsu :

  • Kubiwa Jûin : ce sceau augmente radicalement la puissance de la personne sur laquelle il a été apposé (Orochimaru).
  • Gogyô Fûin : ce sceau empêche l'utilisation du chakra des bijû. Efficace uniquement contre les Jinchûriki (Orochimaru).
  • Swastika : ce sceau permet aux membres de la Sôke d'avoir un contrôle cérébral sur la Bunke (Le clan Hyûga (Sôke)).
  • Hôin Fûkoku : l'utilisateur créé des sceaux sur cinq morceaux de papier avec son propre sang et les jettent sur un homme pour le condamner (Sakon et Ukon).

Kekkei genkai

Le Kekkei genkai est une capacité transmise génétiquement au sein d'un clan ne pouvant être imitée ou dupliquée par aucune méthode même par le sharingan (quoiqu'il soit éventuellement possible de la copier via des manipulations génétiques).
Les kekkei genkai sont souvent un avantage et sont couramment utilisées par les ninjas pour augmenter leurs chances de gagner un combat ou de réussir dans une autre situation.

Voici les différents types de Kekkei Genkai existant :

  • Le Hyoton
  • Le Mokuton
  • Le Byakugan
  • Le Rinnegan
  • Le Sharingan
  • Shikotsumyaku
  • Souma no Ko

Certains peuvent être supposés, c'est le cas de Deidara avec son argile explosif et la bouche qui est dans sa main, du troisième kazekage maintenant possédé par Sasori, montrant une étrange technique de sable ferreux. Zetsu et ses yeux ressemblant au Byakugan, et Suigetsu, membre de l´équipe Hebi, qui est capable de se liquéfier.


Kinjutsu

Le Kinjutsu est l'art d'utiliser les jutsu prohibés (interdits).
Cette catégorie regroupe les jutsu déclarés interdits jugés extraordinairement puissants, extrêmement dangereux ou encore contraire à l'éthique. Ces puissants jutsu protégés secrètement par le Kage lui-même dans des rouleaux, ont été défendus pour des raisons propres à la technique.
Pour le ninja d'un village, il est théoriquement interdit d'exploiter ou de professer un tel savoir sauf si des évènements cruciaux se présentent.
De ce fait, Sandaime Hokage fera usage du Shiki Fûjin pour protéger le village de Konoha. Toutefois, les ninjas maîtrisant de tels jutsu sont peu nombreux. Pour ce qui est de l'éthique le sexy jutsu fait partie des Kinjutsu ainsi que tous ces dérivés développés par Naruto et Konohamaru.

Exemples de Kinjutsu :

  • Rasen Shuriken : il s'agit du shuriken de vent tourbillonant qui a pour noyau un Rasengan. D'après Tsunade, Naruto ne doit plus utiliser cette technique car elle agit comme du poison qui détruit les cellules (Uzumaki Naruto).
  • Omote Renge : l'utilisateur entoure l'adversaire à l'aide de bandages et tourne pour percuter violemment le sol. Ce jutsu est prohibé car il détruit le corps de celui qui en fait usage (Rock Lee et Maito Gai).
  • Kage Bunshin no jutsu : cette technique permet de créer des clones consistants pouvant attaquer. Elle est déclarée interdite à cause de sa puissance (Uzumaki Naruto, Kakashi Hatake, Itachi Uchiwa et Sandaime Hokage).
  • Souja Sausai no jutsu : technique suicidaire permettant à l'utilisateur de tuer son ennemi d'un coup (Anko Mitarashi et Orochimaru).
  • Edo Tensei : technique qui permet d'invoquer, en échange de sacrifices humains, des personnes décédées (Orochimaru).
  • Shiki Fûjin : c'est la technique d'invocation du dieu de la mort. Elle permet de sceller l'ennemi dans un réceptacle ou dans le dieu de la mort lui-même (Sandaime Hokage et Yondaime Hokage).
  • Tensei Ninjutsu : ce jutsu permet d'échanger sa propre vie pour ranimer un mort (Chiyo).
  • Shiro Higi, Jikki Chikamatsu no Chû : invocation des dix marionnettes de Chikamatsu Monzaemon qui inventa le style permettant de se battre via des pantins (Chiyo).
Remonter